Pourquoi l’écologie?

La crise n’est pas une simple crise financière, c’est une crise systémique, qui traduit l’impasse de notre modèle de développement productiviste, généralisé à l’échelle mondiale par le capital financier. Ce modèle a poussé à l’extrême les inégalités sociales et territoriales et se heurte désormais au caractère limité des ressources de la planète. Les signes sont là: changement climatique et perte de biodiversité, pénuries de matières premières et explosion de leur prix, catastrophes naturelles ou technologiques, faim pour un millard d’êtres humains, grande pauvreté, chômage et gaspillages…

Les politiques d’austérité mises en oeuvre dans la plupart des pays européens n’ont fait qu’aggraver la situation, sur le dos des peuples. On le voit en Grèce, on le voit en Espagne, où le taux de chômage atteint 25%, et même 50% chez les jeunes. On le voit aussi, à un degré moindre, en France. Poursuivre dans cette voie conduirait à la catastrophe.
Cependant, ce serait une illusion de croire qu’un retour de la croissance permettrait de sortir de la crise. On ne sortira de la crise qu’en réformant en profondeur notre système économique et social et en engageant la « transition écologique ».

S’attaquer au pouvoir de la finance et rendre à la politique ses moyens d’action: rendre au peuple le pouvoir qui a été abandonné aux actionnaires!

Changer la logique du système économique en mettant celui-ci au service des besoins, en l’orientant vers la sobriété, en redonnant du sens au travail et du pouvoir au salarié. Celui-ci ne doit plus perdre sa qualité de citoyen/ne en franchissant la porte de l’entreprise!

Réduire massivement les inégalités sociales et territoriales; réhabiliter les services publics, facteur de lien social et de solidarité. Ce n’est pas aux peuples de payer le coût de la transition!

Faire vivre la démocratie participative à tous les niveaux de décision, donner à chaque personne les moyens d’agir sur sa propre vie et de participer comme citoyen/ne à celle de la collectivité

Porter le débat de la transition au sein de l’Europe, en s’appuyant sur les peuples qui refusent l’austérité

Impliqué professionnellement depuis plus de 20 ans dans la prise en compte de l’environnement dans les politiques publiques et les projets d’aménagement, membre des Verts, puis d’Europe Ecologie-Les Verts depuis plus de 10 ans, je suis depuis 2010 conseiller régional d’Ile-de-France, où je préside la commission politique de la ville et de la sécurité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s